Par Joël Grammson

Un simple rendez-vous à la clinique de Dermatologie de l'hôpital, en raison d'une cheville qui enfle et qui fait mal, se transforme en séjour de 6 jours aux HUG (Genève). Mon ordinateur sur les genoux, allongé et sous perfusion antibiotique, je prends des notes. Je m'extasie face au dévouement de l'équipe soignante. Décidément, le métier d'infirmier et d'infirmière, si peu considéré, est un véritable sacerdoce. Leurs gestes simples, humbles et quotidiens peuvent transformer la vie... Je rêve d'en faire un slam, court, incisif et chargé d'une reconnaissance sincère.

A tous ces gens qui se lèvent aux aurores
Ou assortissent à la nuit la couleur de leur blouse
A vous les petites mains des soins apportés, en Eastmancolor
Je dis chapeau, j’écris ces mots, j’guéris d’mon blues

J’vous offrirais mes bonnes humeurs, des tonnes d’efforts
Pour qu’un sourire irradie vos longs couloirs
Qu’un mot gentil vous panse le cœur et le décor
Comme ces compresses que vous placez dans ma mémoire

Pourquoi faut-il qu’un’ fièvre ou qu’une ecchymose
Soient l’étincelle d’une prise de conscience
Qu’elles me révèlent soudain vos existences
Vous qui étiez là bien avant mes affections…